Communiqué du 2 Octobre 2019

Cher.e.s collègues, cher.e.s étudiant.e.s,

Après plusieurs mois de rencontres et d’échanges sur les différents campus de l’université, j’ai pu prendre, avec l’équipe qui m’accompagne, la mesure de l’engagement et du travail remarquables menés par l’ensemble de la communauté universitaire. J’ai été sensible aux difficultés, aux attentes et aux enjeux qui vous préoccupent dans votre action quotidienne comme dans vos projets.

Face aux défis sociétaux, et conscients du rôle que l’université de Bourgogne doit jouer au niveau régional, national et international, nous voyons tous que nous sommes à un moment charnière de la vie de notre établissement. Car ce qui se passera au cours des prochains mois sera déterminant dans la construction de l’université de demain, en matière de formation, d’ambition de la recherche et de la vie de campus : une université de service public tournée vers le bien commun, une université rayonnante que nous souhaitons éco-citoyenne et solidaire.

Nous avons collectivement décidé de présenter des listes dans les conseils centraux de l’université pour les élections de février 2020. Ce choix, mûrement réfléchi, est cohérent avec les actions accomplies par nos élus au sein des conseils de l’université depuis 2016 : travail et analyse des dossiers, partage avec les acteurs de l’université sur le terrain, opposition constructive mais affirmée, lorsque les choix faits ne correspondaient pas aux valeurs que nous portions et lorsqu’ils étaient contre-productifs pour notre université.

Trois principes fondent notre ambition pour l’université :

  1. le respect de la pluridisciplinarité,
  2. le souci des territoires et du rôle social de l’université,
  3. la volonté de vous placer, personnels, usagers, citoyens, au cœur d’une université respectueuse de l’environnement et ouverte à la société, au cœur d’une université où il fait bon vivre, étudier et travailler.

Ces principes seront au service des missions principales de l’université : la formation et la recherche.

La Formation :

  • Nous voulons adapter les pratiques pédagogiques à un public d’étudiants qui a changé en très peu de temps et qui mérite que nous encouragions des formes nouvelles d’accès aux savoirs et d’apprentissage actif,
  • Nous souhaitons préparer une offre de formation respectueuse de la pluridisciplinarité et adaptée aux besoins de chaque composante en termes d’organisation et d’heures délivrées,
  • Nous ferons de la formation tout au long de la vie un enjeu majeur de la formation à l’université de Bourgogne, pour les étudiants, mais également pour les salariés,
  • Nous préparerons et accompagnerons les réformes majeures de la formation universitaire qui débuteront dès 2020 : 1ère année des études de santé, modification de la formation des futurs enseignants, mise en place du bachelor universitaire de technologie et construction d’une offre de licence permettant l’individualisation des parcours et une approche par compétences.

La Recherche :

  • Nous porterons une stratégie ambitieuse pour toutes les recherches à l’université, en accompagnant les laboratoires et les équipes dans leurs projets (régionaux, nationaux et internationaux), en stimulant les synergies entre les « sciences humaines et sociales » et les « sciences et technologies», au cœur de notre ADN pluridisciplinaire et de notre politique d’excellence,
  • Nous redéfinirons les modalités des appels à projets avec la région Bourgogne Franche-Comté et les partenaires de l’enseignement supérieur du territoire,
  • Nous simplifierons les modalités de fonctionnement et rendrons fluide la chaîne de dépense des projets de recherche, notamment lorsqu’ils sont portés par la COMUE UBFC.
  • Nous amplifierons la formation par la recherche, dans le cadre de la COMUE, en proposant de nouvelles formations à destination des doctorants dans un souci de professionnalisation tant académique que socio-économique.

Un Nouveau Modèle :

Pour atteindre ces objectifs, nous devrons redéfinir le modèle d’administration de notre université :

  • en repensant le dialogue, notamment lors du dialogue d’objectifs et de moyens, entre les composantes, les laboratoires et la Présidence de l’université,
  • en décloisonnant les prises de décisions et en responsabilisant les composantes et les laboratoires,
  • en simplifiant les procédures administratives pour éviter toute redondance et rendre plus efficaces les prises de décision et faciliter la gestion quotidienne,
  • en se dotant des outils de pilotage permettant de suivre, d’anticiper et de clarifier les budgets, les ressources humaines et leur affectation.

C’est une nouvelle méthode que nous souhaitons vous proposer :

  • en faisant de nouveau des conseils centraux et du comité technique de vrais lieux de débats et de partage des décisions, en cherchant toujours à intégrer la diversité des points de vue,
  • en nous appuyant sur les compétences et les connaissances des acteurs de terrain opérationnels dans la construction des projets de l’établissement,
  • en proposant systématiquement des campagnes d’emploi pluriannuelles qui donnent une perspective aux composantes, laboratoires et services de l’université,
  • en dialoguant de manière équilibrée avec les acteurs du territoire (la métropole de Dijon, les mairies et les communautés d’agglomération, les départements, le conseil régional de Bourgogne Franche-Comté), avec les rectorats, avec le CHU et les partenaires de la santé, avec les organismes de recherche et avec les organisations socio-professionnelles dans leur diversité, de manière à co-construire un écosystème adapté aux besoins de l’université de Bourgogne et aux particularités des territoires.
  • en reconnaissant le travail de tous, notamment celui des personnels BIATSS en menant une démarche volontariste d’accompagnement des carrières et des primes, et en modifiant la charte des contractuels dans le cadre de l’évolution de la loi.

Enfin, l’université de Bourgogne doit être motrice dans la construction d’une ambition collective pour la COMUE université Bourgogne Franche-Comté et cette nouvelle communauté de destins :

  • en travaillant dès à présent à la construction d’un projet ambitieux et respectueux de tous avec les collègues de l’université de Franche-Comté qui porteront des listes en 2020,
  • en définissant des objectifs clairs (stratégie de la recherche, coordination de l’offre de formation, stratégie internationale, portage de projets emblématiques) qui permettent de définir collectivement les modalités, la méthode et le calendrier pour les atteindre.
  • en créant par modification des statuts de l’université une vice-présidence déléguée à la politique de site BFC, qui sera l’interface entre notre établissement et la COMUE.

Ces actions, nous mettrons toute notre énergie à les porter, à les expliquer et à convaincre le plus grand nombre de leur nécessité et de leur urgence. Elles exigent de desserrer la contrainte budgétaire que l’Etat a imposée, et qui étrangle et met en péril la dynamique d’une région aux multiples atouts. Nous ferons des propositions au sein de la Conférence des Présidents d’Université, notamment sur la nécessaire prise en charge du GVT par l’Etat, sur la loi de programmation de la recherche et sur les évolutions législatives, à chaque fois qu’elles seront défavorables à l’université et à nos missions de service public.

En nous adressant à chacun.e d’entre vous (enseignant.e.s, chercheur.se.s, enseignant.e.s-chercheur.se.s, BIATSS, étudiant.e.s), nous voulons vous associer à l’ambition qui est la nôtre, agir pour une autre université : forte, motrice, éthique, respectueuse, conviviale, émancipatrice et ouverte au monde qui l’entoure. Nous voulons vous adresser un message volontariste, pour faire de l’université de Bourgogne un lieu agréable à vivre, un lieu où il fait bon étudier, un lieu qui met l’accent sur la qualité de vie au travail, où les cultures scientifiques et artistiques s’épanouissent, où les acteurs du monde socio-économique mobilisent et encouragent l’innovation et où la société civile se sent accueillie pour débattre des problèmes de notre temps.

Nous vous présenterons l’intégralité de notre projet au cours des prochaines semaines lors de réunions publiques où nous vous espérons nombreux.

Sincèrement,

Pour les listes Agissons pour une autre Université,

Sébastien Chevalier et son équipe