Catherine Baumont

Qui suis-je ?

Je suis Professeure des Universités en économie à l’UFR Droit Sciences Economique et Politique (DSEP).

Catherine BaumontDocteur de l’Université de Bourgogne en 1990, j’ai commencé ma carrière à l’ENSSAA (devenu ENESAD puis AgroSup Dijon) où j’ai exercé pendant 5 années avant de rejoindre l’uB en 1995 en tant que MCF puis Professeure Agrégée des Universités en 1996. Spécialiste en économie urbaine et régionale, j’ai travaillé au Laboratoire d’Economie de Dijon (LEDi). Titulaire de la PEDR, mes recherches portent sur les déterminants des prix immobiliers, les déterminants de la croissance économique des villes et des régions et sur les dynamiques des ségrégations urbaines. J’ai  coordonné plusieurs programmes régionaux de recherches intégrés en SHS et coordonne actuellement pour la MSH de Dijon différents programmes nationaux de recherches pluriannuels et pluridisciplinaires en SHS. Je co-anime les séminaires interdisciplinaires de traitements des données spatiales de l’UBFC.

J’ai dirigé pendant 8 ans le Laboratoire d’Economie et de Gestion (UMR Cnrs). Je dirige l’équipe Economie des Territoires et de l’Environnement du LEDi. J’ai créé en 2000 une formation de DESS en économie urbaine et a conduit son évolution en spécialité de master co-habilitée avec AgroSup Dijon. J’ai également dirigé la mention économie du Master (7 spécialités). Je co-dirige actuellement la spécialité Economie de l’Environnement et de l’Energie, co-habilitée avec l’Institut Français du Pétrole, l’Université de Paris Ouest Nanterre la Défense et l’Université de Paris Saclay. J’ai  siégé de manière régulière dans différents conseils (UFR, MSH, ED, CS uB, CS ENESAD) et ai été présidente du BCP 5ème section. Je suis actuellement élue au conseil de gestion de l’UFR DSEP et à la commission recherche de l’uB. J’ai mis en œuvre plusieurs opérations sur la professionnalisation des formations, la réussite et les débouchés des étudiants de la Licence au Doctorat (PREL, forum des métiers, job markets…). J’ai effectué de nombreuses missions d’expertises pour l’HCERES (unités de recherches et écoles doctorales), la DATAR, le Ministère de l’écologie et du développement durable, l’ANR (vice-présidente du bureau du Défi de tous les savoirs SHS)… Je suis membre élue du Comité Directeur de l’Association Française de Sciences Economiques et membre de la commission nationale d’évaluation du département Territoire de l’IRSTEA.

Pourquoi je m’engage auprès de Sébastien Chevalier :

Professeur d’économie à l’UFR de Droit Sciences Economique et Politique, spécialiste des questions d’économie urbaine et régionale, j’ai créé le master d’Economie et Gouvernance des Territoires, co-accrédité avec AgroSup Dijon, j’ai dirigé le Laboratoire d’Economie et de Gestion et je travaille au Laboratoire d’Economie de Dijon (UMR CNRS et U Inserm). Je suis particulièrement attachée à plusieurs valeurs et orientations très présentes dans les propositions de « Agissons pour une autre université ! » et je n’en citerai ici que quelques-unes. Le développement des talents et l’interdisciplinarité est une action impulsée par Talent Campus, projet d’Investissement d’Avenir mené par Sébastien Chevalier. La qualité des formations et de la recherche pour tous est possible si les ressources sont mobilisées de façon efficace et si les incitations sont réelles. Ma profonde conviction est que les transferts de savoir-faire, de connaissances et de moyens sont des opportunités pour tous si elles sont issues d’interactions fortes touchant le maximum de personnes. Au contraire, si ces interactions restent confinées à quelques-uns, les capacités de réactions sont réduites. Combien de sollicitation de recherche actions n’aboutissent pas faute de réponses adéquates, existant sur nos campus mais non décelées ? Combien d’étudiants de nos licences partent faute d’une connaissance plus partagée de l’offre de formation globale ? Combien d’étudiants extérieurs candidats en master sont perdus faute d’une interaction plus forte entre les différents masters ?

Mon engagement pour « Agissons pour une autre université ! » sera de renforcer les opportunités pour tous d’une formation et d’une recherche de qualité grâce à la conjugaison des talents.