Jean-François Deconinck

Qui suis-je ?

Jean-François Deconinck est Professeur des Universités à l’uB depuis 2003.

Jean-François DeconinckIl était auparavant, depuis 1994, professeur à l’Université de Lille 1. Sédimentologue, il enseigne les Sciences de la Terre à l’UFR SVTE (Sciences de la Vie, de la Terre et de l’Environnement) et il appartient à l’UMR CNRS 6282 Biogéosciences. Après un doctorat en Sciences de la Terre obtenu en 1984, il obtient un poste d’assistant à l’Université de Genève, puis occupe un poste de Maître de conférences à partir de 1987 à l’Université de Lille. Auteur de plus de quatre-vingt articles de diffusion internationale et d’ouvrages d’enseignement traitant de la sédimentologie et de la paléoclimatologie, il fut Membre du Jury de l’agrégation SV-STU de 2001 à 2004, et responsable de l’équipe « Systèmes, Environnement et Dynamique Sédimentaire au sein de son UMR de 2007 à 2012. Il est Président de l’Association des Sédimentologistes Français depuis 2011 et membre du conseil scientifique du référentiel géologique de la France. Il bénéficie de la PEDR depuis 1992. Il fut également directeur de l’UFR des Sciences de la Terre en 2006 et 2007, puis directeur adjoint de l’UFR SVTE de 2008 à 2012. Il est actuellement directeur-adjoint de l’Observatoire des Sciences de l’Univers (OSU) « Terre, Homme, Environnement, Temps, Astronomie » (THETA) de Franche-Comté-Bourgogne.

Membre du CNU (36ème section) de 1992 à 1994, puis depuis 2011, Jean-François Deconinck fut chargé de mission au Ministère de la recherche (MSTP DS3 de 2003 à 2007), puis Délégué scientifique à l’AERES de 2008 à 2011 en sections 2 (laboratoires) et 3 (diplômes). Pour l’HCERES, il participe ou préside des comités de visite de laboratoires ou d’établissements universitaires.

Pourquoi je m’engage auprès de sébastien Chevalier :

Impliqué dans la recherche et son organisation au plan local et national, je me porte naturellement candidat à la commission de la recherche sur la liste « Agissons pour une autre université ! ». J’aimerais pouvoir faire bénéficier l’uB de mon expérience, notamment celle de la constitution de l’Observatoire de Sciences de l’Univers de Franche-Comté/Bourgogne, structure fédérative inter-régionale opérationnelle depuis 2012. J’aimerais pouvoir contribuer, au-delà des moyens qui permettent de développer une recherche de grande qualité, à la structuration des laboratoires et à la géométrie des  structures fédératives de notre établissement qui constituent un enjeu essentiel pour son rayonnement et sa place dans le paysage national et international.