Projet Recherche

Parce que nous ne voulons pas :

  • qu’excellence rime avec exclusion ou élitisme
  • concentrer un maximum de moyens sur un minimum de collègues enseignants-chercheurs et chercheurs (1/5 seulement des EC/C concernés par le cœur d’excellence d’I-SITE)
  • que la recherche via I-SITE soit la seule stratégie en matière de recherche
  • céder à la systématisation des formations Master Recherche dites excellentes parce qu’en anglais
  • que le lien formation-recherche disparaisse en éloignant les uns des autres les niveaux Licence-Master-Doctorat et aboutisse à transformer les composantes et Unités de Formation et de Recherche en simples Unités de Formation
  • que la recherche à l’université soit trop spécialisée et ne remplisse plus sa mission multidisciplinaire
  • que transfert et valorisation dictent la recherche en oubliant la recherche fondamentale ; les travaux et les compétences scientifiques de nos chercheurs ne doivent pas être uniquement envisagés comme le support de prestations ou de contrats de recherche privés
  • que les 6 domaines de recherche définis jusqu’à présent excluent des pans entiers de nos compétences en recherche et ne représentent pas la richesse globale de notre multidisciplinarité.

Mais parce que nous souhaitons, au contraire : 

  • construire une université avec une recherche qui nous ressemble et nous rassemble
  • reconstruire les domaines scientifiques avec tous les acteurs de la recherche, au sein de la conférence des directeurs de laboratoire et en cohérence avec l’ensemble de nos partenaires de Bourgogne Franche-Comté
  • faire en sorte que ces domaines soient enfin représentatifs de tous et encourager les recherches multi- et interdisciplinaires au service des grands domaines de recherche de la Bourgogne Franche-Comté
  • que le projet I-SITE soit au service de la dynamique de tous sur le territoire BFC, pour une excellence multidisciplinaire : orienter I-SITE pour que chacun puisse y participer, inciter et aider chaque discipline, chaque laboratoire et chaque équipe de recherche à bénéficier des fonds comme des ressources humaines d’I-SITE, au plus près du terrain
  • veiller au respect de l’équité des missions de chacun et promulguer l’excellence de l’équilibre formation/recherche
  • que la politique internationale de l’université devienne un vrai levier pour contribuer au financement et au développement de projets ambitieux en recherche
  • que la recherche soit le cœur de notre production de savoirs et reste proche de la formation, tout au long des cycles de formation, pour nos jeunes, pour l’avenir, dans le respect de chacun de ses acteurs.

 

Pour qu’excellence rime avec interdisciplinarité, nous défendrons ces valeurs, dans le respect de tous et pour tous

 

Agissons Pour Une Autre Université !  s’engage concrètement à :

1) Redonner un rôle actif et constructif à la conférence des directeurs de laboratoire dans laquelle :

Les laboratoires proposeront à la présidence et à la commission de la recherche une construction du paysage de la recherche en Bourgogne Franche-Comté en partenariat avec la COMUE dans le cadre d’une véritable stratégie. Sur la base de ces propositions, c’est ensemble que nous arbitrerons et communiquerons en toute transparence.

2) Repenser la communication et rétablir la transparence :

  • Nous imaginerons des voies et des méthodes de communication qui assurent l’information de chacun : de l’université vers les laboratoires, vers les personnels et les étudiants et inversement.
  • Nous partagerons et ferons connaître la diversité du paysage de la recherche en Bourgogne Franche-Comté.

  • Nous redéfinirons systématiquement les dialogues objectifs et moyens (DOM) en présence des directeurs de laboratoires et de composantes
  • Nous informerons la communauté de chaque orientation en expliquant bien les choix retenus

3) Porter et renforcer les partenariats et l’adossement aux organismes de recherche :

  • Nous consoliderons les cotutelles existantes et renouerons un dialogue approfondi pour coordonner notre stratégie scientifique et celle des organismes de recherche.
  • Par un accompagnement concret de la gouvernance et une présence forte sur le terrain, nous encouragerons les laboratoires à devenir UMR sans les déstructurer.
  • Nous étendrons la politique de réseau avec les organismes de recherche.
  • Nous conventionnerons et valoriserons tous les partenariats avec les services publics (archives, bibliothèques…) mais aussi avec d’autres grands organismes institutionnels.
  • Nous élèverons le niveau de collaboration avec les pôles de compétitivité et « clusters » maillant le territoire

4)  Reconstruire la carte de nos activités de recherche à l’uB en cohérence avec la COMUE :

  • Nous positionnerons la force de notre recherche en redynamisant l’uB comme université pluridisciplinaire incontournable.
  • Les 6 domaines scientifiques disciplinaires actuels seront donc remis à plat avec l’UFC pour laisser place à des domaines de recherches permettant l’épanouissement de chaque discipline et de chacun.
  • Nous inventerons ensemble des grands projets emblématiques multi- et interdisciplinaires dans lesquels seront considérés toutes les formes et les secteurs de recherche.

5) Remettre la politique internationale de l’uB au service du développement de la recherche

  • La vice-présidence aux relations internationales travaillera en lien étroit avec la vice-présidence recherche.
  • Nous utiliserons les nombreuses collaborations pédagogiques existantes pour les étendre vers des collaborations de recherche.
  • Nous mettrons en réseau les différents laboratoires avec l’ensemble des partenaires internationaux de l’université de Bourgogne pour renforcer notre force et notre offre de recherche.
  • Nous soutiendrons l’accueil de professeurs invités internationaux.

  • Nous appuierons les conventions d’échanges internationaux d’étudiants, pour développer des relations durables et encourager la maturation de projets internationaux ambitieux.
  • Nous améliorerons le financement des mobilités des collègues pour développer des projets d’envergure internationale.
  • Nous serons présents et influents au niveau européen pour plus de projets financés, grâce à cette politique internationale ambitieuse.

6) Redonner sens aux liens formation-recherche sans les opposer :

  • Nous mettrons en place un Comité de Coordination et d’Orientation de la Recherche et de la Formation, réunissant les directeurs de laboratoires et les directeurs d’UFR, d’Instituts et d’Ecoles.
  • Nous affirmerons ce lien dès le niveau Licence en soutenant les possibilités de stages en laboratoire, la mise en place d’UE d’initiation à la recherche.
  • Nous garderons l’ensemble des masters au sein de l’établissement et éviterons ainsi une formation à deux vitesses dans laquelle certains masters qualifiés d’excellents seraient gérés par la COMUE et les autres par les établissements.
  • Nous appuierons les actions scientifiques mettant en synergie formation et recherche : les domaines scientifiques redéfinis mêlant actions de recherche et de formation, du L1 au doctorat, seront soutenus.

7) Aider et soutenir les chercheurs et enseignants-chercheurs dans leurs missions :

  • Nous soignerons l’accueil des nouveaux chercheurs et enseignants-chercheurs, nous ferons connaître leurs recherches et compétences scientifiques.
  • Nous reconnaîtrons mieux les activités pédagogiques et administratives dans la progression de carrière de nos collègues pour ne plus cliver la communauté universitaire, grâce à une politique de ressources humaines respectueuse et ambitieuse.
  • Nous assouplirons les règles budgétaires, notamment en ce qui concerne la pluri annualité des fonds disponibles ; il est nécessaire d’inventer et d’accompagner un mécanisme qui permette de mieux utiliser nos fonds d’une année sur l’autre.
  • Nous proposerons une inscription gratuite en HDR à tous les collègues de l’université. Nous étudierons la possibilité d’un soutien financier aux frais d’inscription en thèse pour les doctorants contractuels ou vacataires les plus démunis. Nous accélérerons le paiement des vacations.
  • Nous diminuerons les pressions administratives et juridiques pour que chacun puisse mieux se centrer sur l’objectif de production et de transferts de savoirs, pour mieux progresser dans sa carrière.
  • Nous renforcerons le service Europe ANR en ingénierie de montage et suivi de projets.

8) Faire partager, valoriser et impliquer nos collègues BIATSS :

  • Nous accueillerons mieux les nouveaux personnels, nous ferons connaitre leurs compétences.
  • Nous organiserons des visites pour les personnels de l’université afin de faire découvrir les laboratoires et leurs activités de recherche
  • Nous accroîtrons et simplifierons les interactions entre le pôle recherche, la valorisation et le service Europe ANR pour plus d’efficacité.
  • Nous équiperons les services dédiés à la recherche et à la valorisation d’outils de gestion modernes et interfacés avec les autres services et les laboratoires.
  • Nous consulterons, impliquerons et associerons les collègues BiATSS aux orientations stratégiques afin de profiter pleinement de leur expérience.
  • Nous fluidifierons la communication entre et au sein des services centraux, laboratoires et écoles doctorale

9) Pour les étudiants : faire des formations Master et Doctorat le marqueur de leur future réussite professionnelle :

  • Nous mettrons en place un dispositif de gratification des stages au niveau master dans tous les laboratoires au travers d’un abondement à leur dotation annuelle.
  • Nous améliorerons l’accompagnement et le financement des enseignements donnés dans le cadre de la formation doctorale au travers du plan individuel de formation des doctorants, en tenant compte des spécificités scientifiques, de l’implantation géographique des laboratoires et des écoles doctorales.
  • Nous repenserons – avec et pour les doctorants et les ED – le sens de leur plan individuel de formation pour la réussite de leur projet d’insertion professionnelle après le doctorat : nous élargirons le panel des activités et des formations doctorales en fonction de l’aspiration et des disciplines des travaux de recherche des étudiants.
  • Nous améliorerons et simplifierons les procédures d’inscription et de suivi des étudiants en thèse, en lien avec les écoles doctorales.

10) Définir une stratégie de financement de la recherche :

  • Nous définirons l’appui au financement de la recherche, avec le conseil régional BFC, en partenariat étroit avec la COMUE et ses acteurs de l’enseignement supérieur.
  • Nous contribuerons au financement de la recherche lorsqu’elle n’est pas reconnue régionalement ni économiquement.
  • Nous pèserons sur les dotations de l’Etat, notamment grâce à une présence réaffirmée à la Conférence des Présidents d’Universités mais aussi au sein du Ministère.
  • Nous serons présents et influents au niveau européen pour plus de projets financés, grâce à notre politique internationale ambitieuse.
  • Nous accentuerons l’aide au montage de projets ANR et EUROPE (aide à plusieurs niveaux d’échelles, sensibilisation, …).
  • Nous financerons les nouveaux domaines définis par des projets pluriannuels disciplinaires, multi-disciplinaires et interdisciplinaires.
  • Nous reverrons les objectifs du Bonus Qualité Recherche pour en faire un levier efficace, au service de notre politique.

11) Simplifier et expliquer les fonctionnements des outils de transfert, de valorisation, d’incubation :

  • Nous reconnaîtrons la valorisation comme vecteur de progression de carrière.
  • Nous considérerons le transfert de technologie auprès des entreprises comme un atout du territoire Bourgogne Franche-Comté.
  • Nous diminuerons les pressions fiscales de l’université et de la SATT sur les contrats passés avec les entreprises.
  • Nous ferons mieux connaître les domaines d’action de la SATT et de Welience à la communauté universitaire pour qu’elle puisse se saisir efficacement de cet outil.
  • Nous chercherons à atteindre une parfaite transparence dans les rôles et les échanges financiers avec les laboratoires et garantirons ainsi la continuité du service public entre la SATT et l’université.

12) Encourager les pratiques de communication de la culture scientifique, technique et industrielle :

  • Nous définirons une stratégie ambitieuse pour ces pratiques en définissant des modes privilégiés de communication, des actions et des cibles prioritaires : pour attirer les plus jeunes vers les métiers universitaires.
  • Nous considérerons la culture scientifique, technique et industrielle comme un outil de cohésion interne à l’uB, comme un vecteur de la visibilité de notre recherche et comme une responsabilité vis-à-vis de la société.
  • Nous valoriserons la diffusion de la culture scientifique dans les carrières.
  • Nous accompagnerons financièrement ces pratiques.

 

Agissons Pour Une Autre Université !

 

La recherche via I-SITE ne sera pas la seule stratégie en matière de recherche

I-SITE inclura l’ensemble de la communauté scientifique et excellence rimera désormais avec interdisciplinarité

La gouvernance de la recherche s’appuiera sur l’ensemble des acteurs de la recherche en redonnant un rôle actif à la conférence des directeurs de laboratoire et en impliquant tous les personnels et les étudiants

Les organismes de recherche seront à nouveau au cœur de la stratégie scientifique de l’établissement

La gouvernance accompagnera désormais pleinement les missions de recherche de chacun

La recherche sera pleinement considérée dans l’ensemble des cycles de formation de nos jeunes

La recherche de demain sera basée sur la conjugaison des apports de toutes les disciplines pour développer des projets interdisciplinaires

Les domaines de recherche interdisciplinaires seront désormais au service de tous

L’ensemble des activités de recherche sera reconnue, qu’elles soient fondamentales, finalisées ou en phase de valorisation

Chacun pourra mieux utiliser l’outil qu’est la SATT, au service de ses projets de recherche

Les chercheurs et enseignants-chercheurs seront aidés et mieux reconnus dans leurs missions

Les collègues BiATSS seront enfin considérés comme acteurs essentiels de notre politique de recherche

Les étudiants en master et doctorat seront mieux accompagnés dans leur projet professionnel, pour leur réussite de demain

Les fonds disponibles seront désormais vus comme un moyen et non comme unique objectif, au service de tous, dans le cadre de notre service public


Vous pouvez retrouver la version téléchargeable en PDF de notre projet ici :  Projet Recherche