Projet Relations Internationales

 

1) Définir une vraie stratégie en matière de relations internationales 

  • Mettre en place une vice-présidence dédiée aux relations internationales
  • Constituer des délégations de chercheurs, d’enseignants et d’enseignant-chercheurs, de partenaires du monde socio-économique et culturel qui se déplacent régulièrement avec le Président de l’université à l’étranger
  • Définir une stratégie ciblée géographiquement (Asie du Sud-Est, Pays de l’Europe de l’Est, Amérique Latine, Afrique) sans brider les initiatives individuelles
  • Réaffirmer notre engagement pour le rayonnement de la francophonie dans le monde et ne pas tomber dans le travers factice des formations dites excellentes parce qu’anglophones.
  • Mettre en réseau nos UFR avec l’ensemble des partenaires internationaux de l’université de Bourgogne pour renforcer nos atouts en matière de formation et recherche
  • Soutenir les mobilités internationales entrantes et sortantes
  • Répondre aux appels à projet internationaux et ainsi contribuer au rayonnement de la recherche, de la formation et de la culture scientifique, notamment en invitant des experts de l’agence Erasmus+ et de la Commission Européenne
  • Mettre en réseau les correspondants relations internationales des composantes pour permettre les échanges de bonnes pratiques et d’expériences, apporter une aide financière et humaine au montage de projets internationaux de grande envergure
  • Développer une communication active à l’échelle internationale en partenariat avec la COMUE et ses acteurs, avec la mise en place d’un kit de promotion en anglais et en français utilisable dans tous les déplacements à l’étranger

2) Former à et pour l’international

  • Développer des formations internationales diplômantes, notamment au travers de doubles diplômes et de thèses en co-tutelle
  • Viser l’excellence avec des Masters de type Erasmus Mundus et avec des Licences s’appuyant sur les projets pédagogiques portés dans le cadre d’Erasmus +
  • Faire de la semaine de la pédagogie un lieu de partage et d’échanges de pratiques pédagogiques à l’échelle internationale
  • Permettre la certification de tous les étudiants dans une ou plusieurs langues étrangères avec l’appui du Centre des Langues et des Cultures pour Tous
  • En couplant la force du Centre des Langues et des Cultures pour Tous à nos formations en Français Langue Etrangère, former des étudiants qui pensent le monde en connaissant la francophonie, tout en les accompagnant plus fortement dans l’apprentissage de l’anglais
  • Penser la pédagogie lorsqu’elle vise un public français et international : la langue doit être un outil d’ouverture, pas un produit d’appel ; elle doit donc être choisie en fonction du public visé et du secteur disciplinaire
  • Développer la pédagogique numérique et la FOAD pour l’ouverture à l’international
  • Renforcer l’UE transversale Interculturalité qui permet un accueil de qualité des étudiants étrangers qui rejoignent notre campus (cours de FLE le soir) ainsi qu’une préparation utile aux étudiants francophones s’engageant dans un projet à la mobilité. Cette UE permet dans  le cadre du Centre des Langues et des Cultures pour Tous de proposer un riche échange interculturel entre tuteurs natifs et francophones.
  • Développer les échanges avec nos partenaires de Mayence dans le cadre des Cursus intégrés Licence et Master en Droit, Sciences Politiques et Sciences Humaines et Sociales et au sein du Collège Doctoral Franco-Allemand
  • Prendre modèle sur les cursus existants pour développer d’autres formations bi- ou tri-nationales
  • Elargir les formations bi-diplômantes à un troisième ou un quatrième partenaire pour créer des réseaux de coopération internationale plus solides en terme de moyens financiers et humains et bénéficiant d’une plus grande visibilité
  • Protéger les formations à faibles effectifs, notamment dans le cadre des formations d’excellence comme les Cursus intégrés
  • Expérimenter d’autres certifications que le CLES et le TOEIC

Organiser des semaines interculturelles ouvertes au grand public, pendant l’année universitaire.

3) Se doter d’outils et de procédures dédiés à l’accueil et à la mobilité

  • Aider les étudiants ou les personnels en mobilité entrante ou sortante (y compris stages) par le développement de kits spécifiques,
  • Réviser complètement la procédure d’accueil avec le CROUS et les organismes de logement partenaires. Mettre en place un guichet unique à l’uB pour le logement, les formalités bancaires, les demandes de titres de séjour, qui appuiera l’ensemble des composantes, y compris sur les sites délocalisés.
  • Structurer et développer le Centre des Langues et des Cultures pour Tous afin qu’il joue pleinement son rôle de certification, de formation et de développement de la connaissance des langues et cultures étrangères pour tous.
  • Finaliser et pérenniser l’articulation entre le CIEF et l’Université.
  • Etre présents et influents au niveau européen pour plus de projets financés, grâce à une politique internationale ambitieuse.
  • Accentuer l’aide au montage de projets Européens (aide à plusieurs niveaux d’échelle, sensibilisation, …)
  • Proposer un accompagnement sur mesure aux enseignants et personnels s’engageant dans un projet international (Master international, échange…) avec la mise en place de stages intensifs et de tutorats individuels
  • Reconsidérer les accords lorsqu’ils sont devenus superflus ou inefficaces.
  • Mettre en place une ressource numérique centralisant les bonnes pratiques, les conventions, l’annuaire des partenaires, proposant un forum d’échange entre les personnels et le pôle RI , diffusant une newsletter sur les appels à projets ou la recherche de partenariat.

Grâce à ce projet ambitieux,

Agissons Pour Une Autre Université !

Vous pouvez retrouver la version téléchargeable en PDF de notre projet ici :  Projet Relations Internationales