Stéphanie Chambaron

Qui suis-je ?

Stephanie ChambaronStéphanie Chambaron est Chargée de Recherches (CR1) à l’INRA, au sein du Centre des Sciences du Goût et de l’Alimentation (CSGA) depuis 2010. Elle travaille au sein de l’équipe «Développement et dynamique des préférences et des comportements alimentaires ».

Après un doctorat en Psychologie obtenu en 2005 à l’Université de Bourgogne, elle effectue un stage post-doctoral en Belgique, puis devient dans un premier temps, Chargée de Recherches au Fonds National de la Recherche Scientifique (FNRS) à Bruxelles (2006 à 2009) avant d’obtenir un poste de Chargée de Recherches à l’INRA en 2010. L’obtention de ce poste a été un aboutissement lui permettant de réaliser des travaux à la frontière entre Psychologie cognitive et Sciences de l’Alimentation. Ses travaux de recherche visent à identifier et à comprendre comment une stimulation présente dans l’environnement (odeur, image, message) peut impacter les choix alimentaires des individus. Elle est l’auteur d’une vingtaine d’articles de recherche.

Chercheuse au quotidien, Stéphanie Chambaron est également impliquée dans des activités d’enseignement et dans la « vie » de l’Unité. Au cours de ces dernières années, elle a été membre de la Cellule animation et de la Cellule communication du CSGA. Egalement soucieuse des questions relatives à l’éthique dans les recherches portant sur l’Homme, elle s’est impliquée dans la mise en place et la création d’une « cellule de réflexion éthique ». Enfin, elle est membre nommée au Conseil d’Unité du CSGA.

Pourquoi je m’engage auprès de Sébastien Chevalier :

Aujourd’hui, je souhaite m’engager aux côtés de Sébastien Chevalier car les points clés de « collégialité » et de « concertation » qu’il met en avant représentent des valeurs que je partage et que je souhaite voir émerger pour une nouvelle gouvernance universitaire. De plus, il mène une campagne dans la transparence et riche d’échanges divers et variés, ce que j’apprécie particulièrement. In fine, je pense que l’élection de Sébastien Chevalier à la présidence de l’Université apportera une nouvelle dynamique qui ne devrait laisser personne de côté et qu’il agira en conséquence.