Sylvie Marchenoir

Qui suis-je ?

Sylvie Marchenoir est Maître de Conférences en Etudes Germaniques à UFR Langues et Communication depuis 2001 et membre du Centre de recherche interlangues : Texte, Image, Langage (TIL).

Sylvie MarchenoirActuellement directrice du département d’allemand et assesseure à la pédagogie et aux relations internationales à l’UFR Langues et Communication, elle est responsable de l’offre de formation pour la Licence Langues, Littératures et Civilisations Etrangères et Régionales et coordinatrice des programmes internationaux Dijon-Mayence-Bologne-Sherbrooke en SHS (doubles diplômes franco-allemands de Licence, Master et Doctorat dans de nombreuses disciplines : Allemand, Anglais, Italien, Lettres Modernes, Philosophie, Histoire, Histoire de l’art, Géographie et Musicologie).

Ses activités de recherche portent sur les Allemandes aux XVIIIe et XIXe siècles, la littérature féminine allemande, les études de genre et les transferts culturels. Elle prépare une habilitation sur le discours des femmes allemandes sur la différence et l’inégalité entre les sexes.

Pourquoi je m’engage auprès de Sébastien Chevalier :

Mon intérêt pour la pédagogie et l’accréditation et la reconnaissance des diplômes au plan international me porte tout naturellement à être candidate sur la liste des représentants à la Commission de la Formation et de la Vie Universitaire. Déjà responsable de diplômes lors de la précédente campagne d’habilitation en 2011-2012, j’ai beaucoup apprécié de travailler avec Sébastien Chevalier comme Vice-Président en charge de la formation, de la réussite et de l’insertion professionnelle. Sa parfaite connaissance des dossiers, son intelligence et son dynamisme, son humanité et sa volonté avérée de ne pas séparer formation et recherche et de promouvoir nos diplômes à l’international m’ont convaincue. Sa capacité à écouter tous les usagers et personnels de l’université, quel que soit leur secteur de formation, de recherche ou d’activité, et sa démarche consistant à s’entourer constamment des conseils des personnels administratifs et enseignants à tous les niveaux me semblent remarquables et des atouts majeurs pour gouverner une université.